CIRCUIT
Centre d’art contemporain
9, av. de Montchoisi
(accès quai Jurigoz)
case postale 303
CH – 1001 Lausanne
Tel Fax +41 21 601 41 70
contact
Accueil
Archives
Editions
Links
Soutiens
Downloads
Plan d'accès
A propos de Circuit

Tous
Expos
Evénements
Hors les murs
ELLIPSE


Exposition anniversaire / 20 ans

14.09 - 19.10.2019
Ouverture du mardi au samedi de 14h à 18h
Vernissage le vendredi 13 septembre à 18h

Version 1
John Boyle, André Cadere, Circuit, Christoph Gossweiler, Max Kohler, Gustav Metzger, Dominique Petitgand, Julien Prévieux, Didier Rittener, Katja Schenker

Version 4
John Boyle, André Cadere, Circuit, Greg Curnoe, Christoph Gossweiler, Max Kohler, Gustav Metzger, Dominique Petitgand, Laurence Pittet, Julien Prévieux, Sigrid Ramstein, Didier Rittener, Katja Schenker

plan de salle version 1

plan de salle version 4

texte de salle

19.09.2019
Concert à Circuit 19h30
L’OCELLE MARE (FR) + DJ THREE:FOUR RECORDS
Une proposition de l’Association du Salopard
Entrée libre (au chapeau)

(...)

17.10.2019
Concert de NSB – Nihilist Spasm Band (CAN)
au Casino de Montbenon
en partenariat avec le LUFF

19.10.2019 FINISSAGE 13h
No Party - banquet nihiliste à Circuit
en partenariat avec le LUFF
Entrée libre (au chapeau)

20 années d’existence nous ont permis d’expérimenter pleinement les réalités de la vie d’un centre d’art associatif. Le profil que nous tentons de façonner à Circuit s’est construit sur ces réalités: heureuses, agréables, enrichissantes, précaires, difficiles, toujours engageantes.

Dans le cadre de l’exposition Ellipse, qui se déroule du 14 septembre au 19 octobre et marque cet anniversaire, Circuit propose une succession d’événements et de transformations d’accrochages.

Dans un contexte social et sociétal souvent mal adapté à des préoccupations d’ordre non-commercial, l’inquiétude de voir notre plateforme d’expérimentation disparaître va de pair avec les difficultés de stratégies et de modes d’existence viables rencontrés par les artistes. Cette réalité contribue à définir certaines pistes de réflexion et influence les projets que nous réalisons.

La disparition, la marge et l’inachèvement sont certains des fils conducteurs auxquels nous sommes attentifs depuis longtemps. Notre projet de la rentrée aborde ce spectre de recherche de façon fragmentaire et élargie.

La difficulté qu’éprouvent beaucoup d’acteurs culturels à poursuivre une activité artistique cohérente dans la durée génère périodiquement des réflexions contestataires dans notre secteur. Diverses contraintes externes amènent certains artistes-chercheurs à la décision de résister. Une résistance à la spéculation, à la production. Un effort de silence, de dissolution et de retrait ou de ralentissement en réponse à un système de consommation accéléré.

Suite à la mise en exposition des écrits de Gustav Metzger l’automne dernier, nous avons poursuivi cette exploration de la disparition par un cycle d’accrochages fluctuants et de brèves durées. Ce programme parallèle, intitulé PRÉAMBULE I, II, III, IV, V, initié dans le cadre du projet Ellipse et préfigurant l’exposition éponyme de la rentrée, visait à restituer de façon plus organique, et surtout en temps réel, les discussions menées par notre groupe de travail.

Plusieurs peintures de Max Kohler (Cavaliers de l'Apocalypse (1965), et Éclair tombant d'un nuage (1972) …) ont été présentées à cette occasion pour favoriser la redécouverte de sa démarche, coïncidant avec un autre anniversaire, les 100 ans de la naissance de l’artiste soleurois décédé en 2001.

Dans notre recherche, différents types de renoncements sont mis en parallèle et agencés afin d’établir une cartographie de circonstances, de contextes, de constats, de décisions réfléchies qui ont parfois mené des artistes à cesser volontairement toute activité relative à l’art. Dans certains cas, le refus, l’abandon sont liés à une déception, dans d’autres ils sont constructifs, à valeur dénonciatrice ou s’inscrivent dans une gestion des temporalités de réception ou encore, dans le choix de son public (Lee Lozano avec General Strike (1969) ; Raivo Puusemp et son projet Dissolution ; Charlotte Posenenske qui préféra partager son oeuvre en dehors des lieux traditionnels de l’art, déclarera dans un manifeste paru en mai 1968 : « Il m’est douloureux de constater que l’art ne peut pas contribuer à résoudre les problèmes sociaux urgents.»)

Greg Curnoe, artiste canadien anti-américain interviewé par Radio Canada (CBC: Canadian Broadcasting Corporation) en 1975, relevait que l’ingrédient et l’enjeu de la réussite des recherches menées par les artistes identifiés sous l’appellation « London Regionalism » découlait de la volonté de se fédérer en union d’artistes dans la ville de London en Ontario à l’écart des grands axes artistiques. Ces artistes ont ainsi défendu et assumé de développer


leurs pratiques individuelles tout en se souciant de la communauté artistique locale qu’ils composaient et à laquelle ils participaient activement.


Cette similitude avec la richesse et situation actuelle de la scène artistique contemporaine à Lausanne avive notre intérêt pour les réflexions anticipatrices menées par ce groupement d’artistes dès les années 50.

Certains d’entre eux (dont Greg Curnoe) s’associeront d’ailleurs pour former en 1965 le groupe de musique bruitiste Nihilist Spasm Band (NSB) basé sur le non-savoir musical, l’improvisation et la conception d’instruments détournés ou bricolés. NSB est encore actif aujourd’hui. Ces pionniers de la musique Noise, « provinciaux » par choix – d’ailleurs, tous ne sont pas artistes – ont involontairement influencé des groupes tels que Sonic Youth, R.E.M. ou encore le groupe japonais Hijokaidan actif à la fin des années 70. Dans le cas de ce dernier, Jojo Hiroshige (son unique membre permanent) produit et diffuse des disques d’autres musiciens, dont NSB, sous le label Alchemy Records.

Cette nécessité de promouvoir et défendre des pratiques d’autres artistes est fidèle à l’esprit d’échange, de collaboration et de réseau que Circuit met en place depuis 20 ans. L’intérêt documentaire pour des histoires pépriphériques, oubliées ou silencieuses fait aussi partie du cahier des charges que nous avons déterminé.

A Circuit, notre modèle à penser le format d’exposition, s’il n’est pas précisément idéologique et si nous n’en possédons pas vraiment un, prendrait plutôt ses sources dans l’usage très précoce (dès 2001) du Freistilmuseum. Celui-ci s’attache à présenter très factuellement, par le biais de documents, des similitudes présentes dans des situations sociétales actuelles ou passées en écho à des contextes artistiques identifiés.
Ces commentaires révèlent des systèmes, des utopies que le réel a pu générer, des rôles et des influences qu’ils ont pu exercer à des époques variées, dans et en réaction à des contextes particuliers.

Documenter de tels comportements humains, bien souvent mis en lumière par des artistes soucieux de réévaluer régulièrement leurs rôles dans les sociétés auxquelles ils appartiennent – par la formulation d’enjeux modestes auto-définis, de prises de position, d’engagements discrets, souvent voués à être ignorés, passés sous silence, ou dans certains cas récupérés par l’industrie culturelle – sous-tend une responsabilité historique et la préoccupation de conserver et faire découvrir l’importance de ces réflexions, de ces témoignages.

Il nous a donc paru pertinent de constituer une liste typologique d’actions et de sentiments constaté dans notre domaine à des niveaux individuels ou collectifs, dont voici une premier aperçu :

ALTERNATIVE - SOLUTION - DISCUSSION - RÉUNION - INACHÈVEMENT -
PRODUCTEURS DE BROUILLAGE - CONFUSION INTENTIONNELLE -
ANONYMAT - HÉTÉRONYMIE - EFFACEMENT -
ALTERNANCE: CONVICTION & DÉGOÛT - DOUTES - CRISE -
EN MARGE - PÉRIPHÉRIE - DÉCENTRALISATION - ALTERNANCE -
DÉPLACEMENTS - DÉTOURNEMENT - RALENTISSEMENT - PAUSE -
INTERRUPTION - REFUS - DÉMENTÉLEMENT - RÉSISTANCE -
DÉMONTAGE - DÉMYSTIFICATION - ARRÊT FORCÉ - DESTRUCTION

S’il nous paraît aujourd’hui essentiel d’aborder ces questions de fond, c’est pour sensibiliser l’opinion sur les réalités et les efforts que représentent l’aventure artistique.

Les artistes ont une grande capacité à développer des modèles d’autonomie, à générer et mettre en place des alternatives, sans compter les apports que cela représente en termes philosophiques.
Ces qualités sont aujourd’hui également identifiées, étudiées et relevées comme des formats viables pour affronter des complexités sociétales imminentes.
Relire et communiquer l’histoire de ces silences nous paraît crucial. La mise à disposition de ces constats aux générations futures, la présentation de modèles antérieurs mais étonnament novateurs de même que prémonitoires, sont des outils adaptés aux contextes qui surviennent, qui impactent et structurent nos vies au quotidien.

La mise en place de gardes-fous critiques individuels et collectifs pourrait être un outil essentiel à la défense de libertés à nouveau remises en question, négligées et dont certains aspects sont bafoués (par exemple la délégation de décisions globales prises par des intelligences artificielles – au nom d’une prétendue objectivité – qui analysent nos empreintes numériques, modifiant progressivement nos rapports historiques à l’espace, au temps et aux autres, responsable d’injustices et de l’élargissement des écarts de l’inégalité.)

Favoriser l’émergence de nouveaux talents passe par la défense de valeurs humanistes en recul constant et une préparation du terrain d’investigation qui peut débuter selon nous par un temps de ralentissement, de réflexion et l’organisation d’un banquet.


Circuit bénéficie du soutien de : Ville de Lausanne, État de Vaud, Loterie Romande, Pour-cent culturel Migros et Profiducia Conseils SA

Le projet Ellipse est possible grâce au soutien de la Fondation Leenaards.

img_1
img_2
img_3
img_4
img_5
img_6
img_7
img_8
img_9
img_10
img_11
img_12
img_13
img_14
img_15
img_16
img_17
img_18
img_19
AUTRES ÉVÈNEMENTS
img_19
ELLIPSE / Préambule I & II

Ellipse consiste en un état des lieux des conditions de vie des artistes et des espaces d’expositions non institutionnels.

Cette nécessité de promouvoir et défendre des pratiques d’autres artistes est idèle à l’esprit d’échange, de collaboration et de réseau que Circuit met en place depuis 20 ans.
L’intérêt documentaire pour ces histoires périphériques, oubliées ou silencieuses fait partie des objectifs que nous nous sommes fixés.
Favoriser l’émergence de nouveaux talents passe par ...

En savoir plus
img_19
ELLIPSE Préambule III

En guise de bienvenue au mcb-a
circuit ouvre Préambule III
les 5, 6 et 7 avril 2019 de 12h à 18h


Favoriser l’émergence de nouveaux talents passe par la défense
de valeurs humanistes et une remise en question incessante
du terrain d’investigation. Ceci débute selon nous par un
temps d’arrêt et de réflexion. Faire l’inventaire d’une création
qui fonctionne aussi bien par apparition que par disparition ou
soustraction.

Ellipse ...

En savoir plus
img_19
ELLIPSE / Préambule V

En parallèle à l'exposition de Louidgi Beltrame; Curanderos, lagunas y huaqueros, Circuit présente Préambule 5, suite d’un cycle d’accrochages fluctuants initiés dans le cadre du projet Ellipse et préfigurant l’exposition éponyme de la rentrée.

Ce 5e épisode propose de découvrir Cavaliers de l'Apocalypse (1965), et Eclair tombant d'un nuage (1972), deux peintures de Max Kohler.


Circuit bénéficie du soutien de : Ville de Lausanne, État de Vaud, Loterie Romande, Pour-cent c ...

En savoir plus
img_19
JAMAIS FILLE CHASTE N’A LU DE ROMANS

Vernissage le samedi 09 novembre 2019 à 16h00

17h00 – Lectures et performances

Sharon Kivland
Une loi portant défense d’apprendre à lire aux femmes

Christina Jonsson
Let’s not pull this pie out of the oven too quickly, my dear

Linda Stupart
More like a real woman than ever woman had ever looked

Fabienne Audeoud
Practice

18h30 – Repas
Soupe spéciale vagin de Christina Jonsson